Quand les tests ADN mettent fin aux secrets de famille !

Une étude a montré que trois pères sur dix élèvent des enfants qui ne sont pas les leurs sans le savoir. Seule une analyse ADN peut établir un lien de filiation biologique entre un enfant et son présumé père. Les analyses génétiques se généralisent de plus en plus aujourd’hui. Ceci n’est pourtant pas sans impact pour les familles. La vérité dévoilée peut leur être plus salutaire que dévastatrice.

Ce que la loi en dit

L’usage des tests de filiation est interdit en France. Il faut d’abord passer par la justice pour pouvoir en faire. Le droit français, protecteur des foyers veut en effet avant tout protéger la famille, les enfants. Le non-respect de cette loi expose les laboratoires français qui effectuent des tests ADN sans une autorisation juridique à de lourdes sanctions. L’article 226-25 du Code pénal prévoir un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amendes pour les tests effectués hors cadre juridique. Il faut donc s’y conformer même si les procédures de demande d’autorisation légale sont longues et coûteuses.

Effectuer des analyses génétiques en passant par les sites internet

Que faire alors lorsque le doute persiste et qu’on n’a ni le temps, ni les moyens financiers pour effectuer ces démarches légales ? De plus en plus de Français s’adressent à des laboratoires étrangers pour la réalisation du test ADN. Ce n’est pas interdit. Il peut s’agir d’un test ADN de paternité ou de fraternité. Le test de fraternité permet à des fratries de savoir s’ils ont le même père biologique. Il arrive en effet que les fratries ne souhaitent tout simplement pas parler à leurs parents présumés biologiques de leur souhait de vérifier l’identité de leur père biologique. Faire un test de fraternité leur permettra de connaître leur véritable origine. Le prix d’un test d’ADN est d’ailleurs de loin plus accessible en passant par Internet. Et on obtient rapidement les résultats par mail après envoi d’un échantillon de cheveux ou de salive. Père, fils, sœur ou frère… quiconque qui doute de son origine peut donc y recourir librement, parfois au risque de détruire la famille. Eh oui, s’y lancer serait comme ouvrir la boîte de Pandore. Les conséquences peuvent être désastreuses. Pour d’autres, cela peut aussi être salutaire. Il faut en revanche noter que les résultats des tests ADN, qu’il s’agisse d’un test ADN de paternité ou d’un test de fraternité effectué par des laboratoires étrangers ne sont pas reconnus en France. Ceux-ci ne peuvent pas être utilisés par la suite dans des procédures légales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *